Projet Anastasis de Jacques Vandroux

C’est assurément un de mes coups littéraires de 2014, le nouveau Jacques Vandroux dont j’ai déjà parlé sur ce blog puisque, je ne vais pas le cacher, j’adore! Il est actuellement à 2,99€ jusqu’au 31/12/14 et Top des ventes depuis sa sortie le 14 novembre dernier. Une valeur sûre à découvrir d’urgence! Continue reading

De l’avenir du livre numérique

S’il n’a jamais décollé dans nos contrées, tout espoir n’est pas pour autant perdu. C’est Carrefour qui sonne la charge, à l’image d’un de ses concurrents anglais, Tesco. Cette chaîne de grande distribution avait lancé l’offensive outre-Manche dès la rentrée scolaire et pensait s’attaquer au marché européen dans un second temps. Carrefour a donc décidé d’anticiper l’arrivée de ce nouveau venu en lançant sa propre liseuse, Nolim, qui n’est plus ni plus ni moins qu’une liseuse Booken (la Cybook Odyssey en l’occurrence). Continue reading

Professionnalisme et objectivité : deux mots inconnus pour une journaliste du Figaro !

Non, nous ne parlerons pas de la plus vieille boulangerie de France (plus de 200 ans au compteur) contrainte de fermer ses portes à Paris à cause de l’inflation délirante des loyers : http://www.rtl.fr/actualites/info/economie/article/la-plus-vieille-boulangerie-de-paris-victime-de-la-flambee-des-loyers-7754609345  .L’information méritait pourtant un coup de projecteur avec à la clé un retour sur cette hausse délirante de 120% des loyers en 10 ans en France et de 160% à Paris. Continue reading

Apple, le défaut d’orgueil ?

Alors qu’Apple avait pris l’habitude de ne pas commenter la concurrence, Tim Cook a pris le contre-pied de cette stratégie en dénigrant Surface, la nouvelle tablette tactile de Windows. Faudrait-il y voir justement un signe d’inquiétude du côté d’Apple ? Dire qu’on ne craint pas la concurrence équivaut de fait à reconnaître le contraire. La critique est d’autant plus étrange que le PDG avoue lui-même ne pas avoir testé la tablette concurrente. Continue reading

L’ebook en position de force aux Etats-Unis

Pour la première fois, les livres électroniques ont dégagé plus de revenus, au premier trimestre 2012, que les livres reliés. L’association des éditeurs américains se vante d’avoir vendu pour 282,3 millions de dollars (223,1 millions d’euros) d’e-books contre 229,6 millions de dollars (181,7 millions d’euros) pour les livres classiques contre respectivement 220,4 millions $ et 335 millions de dollars il y a un an. C’est apparemment le succès des smartphones, des tablettes et des liseuses (avec Amazon et son kindle entre autre) qui boostent le secteur, et plus particulièrement chez les plus jeunes, avec notamment 233% de hausse sur les livres numériques pour enfants et adolescents. Continue reading